MediaCamp Montreal – Polyvalente 2

POLYVALENTE  2

10h00 Le modèle d’agence, son avenir avec Pierre Tremblay

Canwest a créé son agence rassemblant ses quotidiens. Puis, Quebecor a créé la sienne reliant journaux, web et télévision. Cogeco veut relancer celle abandonnée par Corus à la radio. Et La Presse Canadienne a été acquise par Gesca, CTVGlobemedia et Torstar. Est-ce que le modèle de l’agence sera celui qui s’imposera pour les médias généralistes?

11h00 Quelle place pour le téléspectateur? Le phénomène du deuxième écran sur l’émission “Un souper presque parfait“ avec Nadine Maturin

Combien parmi nous regardons la télévision en ayant un œil sur le téléviseur et un autre sur un deuxième écran, que ce soit un téléphone intelligent, une tablette (iPad) ou un ordinateur portable? Qu’est-ce que ce phénomène implique pour l’avenir?

13h30 How to use your journalistic background to develop the social branding of others With Jennifer Nachshen

Just because magazines and newspapers are folding doesn’t mean your Bachelor’s Degree and work experience are worthless. This talk will cover how journalism expertise applies to the social media content creation and community management. How skills such as headline writing, fact checking, copy editing, lede writing (the first paragraph) and researching help writers curate and create branded content on social media platforms

14h30 Le Web est-il une opportunité ou une menace pour la presse? Et pour ses artisans? Avec Isabelle Lopez

La presse subit une profonde mutation et a été l’un des premiers secteurs à connaître les effets de la crise. Comment faire face à la désaffection progressive des titres traditionnels et relever les enjeux amenés par la génération numérique? Nous quittons une société de l’information pour aller vers une société de la relation. Si on adhère à cette vision du monde, il devient alors primordial de réenchanter la consommation de l’information. Tentons ensemble de proposer des avenues.

15h30 La « curation » web : phénomène durable ou fumisterie? Avec Patrice Leroux

On entend beaucoup parler du phénomène dit de la curation web depuis quelques mois. Confrontés à la surabondance d’informations d’Internet et de ceux qu’on nomme les webacteurs des médias sociaux, comment pouvons-nous arriver à filtrer ce déluge de contenus et à y trouver du sens ? Qu’entend-on au juste par ce mot curieux adapté de l’anglais curator, lui-même emprunté au monde de la muséologie ?  S’agit-il d’une nouvelle fonction (curateur web) ou d’une habileté supplémentaire à maîtriser (curation) chez ceux qui se dirigent vers les métiers de l’information ?

Valeria Landivar

Spécialiste en Marketing Web | Formatrice et conférencière en Médias Sociaux

%d blogueurs aiment cette page :