Valeria Landivar

L’art de vendre lorsque vous êtes un entrepreneur

Et si je vous disais que vous êtes né avec le talent de la vente? Me croiriez-vous?

Eh bien, j’ai des nouvelles pour vous. En tant qu’entrepreneur, vous avez un avantage sur la capacité de vendre en raison de votre tendance naturelle à prendre des risques, de votre volonté inhérente de vous précipiter pour obtenir ce que vous voulez, et parce que vous êtes prêt à être un bon leader et un bon enseignant.

Si vous êtes un entrepreneur qui se considère comme quelqu’un qui a du mal à vendre, alors la seule chose que vous devez surmonter est votre manque de confiance dans le processus. Et la confiance viendra lorsque vous profiterez des outils et des stratégies de vente.

Vendre, c’est aider. Votre objectif en tant qu’entrepreneur doit toujours être d’offrir à vos clients les solutions qu’ils recherchent, et vous ne devriez jamais refuser une solution à un problème si vous en avez une.

Nous avons tous le même objectif en affaires, soit d’être rentable en vendant nos produits ou services. Sans vente, vous n’avez pas d’entreprise. Donc, pour atteindre votre objectif de vente, je recommande les étapes suivantes:

Vous êtes l’expert: agissez en tant que tel

Comprendre votre produit ou service et comprendre comment il peut bénéficier aux autres est essentiel pour vendre. Vos clients veulent acheter auprès de quelqu’un qui est un expert dans leur entreprise et c’est ce qu’ils font; vous devez donc vous positionner pour gagner en confiance.

Vendre, c’est aider

La prochaine étape de la vente consiste à connaître votre client et à comprendre comment vous pouvez mieux le servir. Un client est quelqu’un qui cherche une solution à un problème, et les meilleurs vendeurs non seulement guident un client vers une solution, mais lui donnent la solution.

Vendre, c’est créer des relations

Les clients ont des doutes et des craintes en matière d’achat. Non seulement ils ont des doutes quant à savoir si le produit ou le service qu’ils envisagent leur convient, mais ils doutent également de qui leur vend. Pour générer des ventes dans votre entreprise, vous devez établir des relations solides avec vos clients. Une relation basée sur la compréhension mutuelle et la confiance générera la loyauté, et c’est la clé d’une entreprise durable.

Vendre, c’est faire un suivi

Si vous avez démontré votre expérience, aidé votre client à résoudre son problème et développé une relation avec lui, il est probable qu’il ait pu démarrer le processus de vente. Une fois que le client a été gagné, vous devez faire un suivi. La vente, après tout, est le summum du service client.

Vendre, c’est comprendre l’indécision de votre client

Si vous avez des doutes en tant que vendeur, c’est probablement en partie dû au fait que vous avez vos propres peurs quand il s’agit de vendre quelque chose. L’achat est un engagement; Vous avez travaillé dur pour l’argent que vous avez, et les clients partagent cette même réalité.

Nous revenons beaucoup à ce concept, mais quand c’est fait correctement, la vente vient en aide. C’est comprendre quel est le problème exact de votre client et avoir la solution parfaite. Vendre, c’est valoriser votre client et répondre à ses besoins. Cela les rend totalement confortables. Vous le faites en comprenant quelles sont vos peurs et en les surmontant.

Peur de vous-même: Pour surmonter cette peur, vous devez être honnête et sincère pour vous positionner comme un expert dans le domaine. Une fois que vous avez fait cela, vous devez démontrer à votre client que vous avez la réponse à son problème.

Peur de faire des erreurs: personne ne veut éprouver les « remords de l’acheteur ». Vous surmontez cette peur en répondant à l’avance à toutes les préoccupations concernant votre produit ou service et en étant transparent avec votre client.

Peur de perdre: vous voulez que votre client se sente bien dans sa décision d’achat. Commencez toujours par la position de vouloir conscientiser et renforcer le potentiel de votre client. Ne le sous-estimez jamais. Soyez empathique.

Peur de l’inconnu: vous surmontez cette peur en vous donnant pour priorité d’éduquer votre client sur les avantages de votre produit ou service.

Peur de l’expérience: Si votre client a eu une expérience de magasinage négative dans le passé, vous devrez en conséquence faire face à son appréhension. Vous surmontez cela en le faisant se sentir en sécurité. Comprendre d’où il vient, répondre à ses préoccupations, l’informer des avantages et l’informer de l’expérience sont toutes des façons de le faire, mais cela peut prendre du temps. Construire une relation solide avec vos clients est le meilleur moyen pour eux de surmonter une mauvaise expérience antérieure.

Peur des mots: les mots que vous utilisez lorsque vous parlez à un client auront une réponse émotionnelle positive ou négative. Choisissez vos mots avec sagesse et concentrez-vous sur l’utilisation de mots positifs qui ne comportent pas un grand risque qui leur est associé. Les mots que vous utilisez lorsque vous communiquez avec quelqu’un qui est en mesure d’acheter ont beaucoup de poids. Assurez-vous d’utiliser des mots qui ont une connotation positive et qui attirent votre prospect.

Coût vs Investissement : Le mot « coût » peut provoquer une réponse émotionnelle négative, tandis que le mot « investissement » peut porter une réponse positive avec la promesse d’une récompense.

Contrat vs Accord : « Contrat » peut être un mot dépassé à utiliser. Le mot « accord » a tendance à être beaucoup plus accessible aux acheteurs.

Acheter vs Propre : Posséder quelque chose fait en sorte qu’une personne se sente bien. « Acheter » est similaire au mot « coût » et ne confère aucun avantage pour certains.

Deal vs Opportunité : Le « deal » peut être trompeur et peut être associé à un « mauvais deal » ou ne pas être réel. Le mot « opportunité » est prometteur et optimiste.

 

Exit mobile version