Le Costa Rica offre un choix de fruits d’un autre monde à déguster

Une aventure culinaire vous attend au-delà des villes et des forêts tropicales

Les étalages fruitiers en bord de route sont des délices merveilleux immanquables lorsqu’on voyage à travers le Costa Rica. Le climat tropical du pays et son sol volcanique fertile créent d’excellentes conditions pour la culture florissante d’un large éventail de fruits. Alors que les voyageurs connaissent peut-être les fruits comme la mangue, la papaye et la noix de coco, le Costa Rica offre une grande variété de fruits tropicaux, nutritifs et succulents, qui se distinguent par leur fraîcheur et leur saveur exotique. Voici les cinq délices incontournables qu’aucun voyageur ne devrait manquer lors de son prochain voyage :

Nance
La nance est une petite baie jaune très appréciée pour sa peau délicate et sa pulpe blanche. Ce fruit pousse en grappes, qui acquièrent un arôme pénétrant, et il est doux et légèrement amer. L’arbre se trouve dans les forêts sèches du Costa Rica, de même que dans les savanes et les zones côtières comme Alajuela, Puntarenas et Guanacaste. La nance est souvent utilisée pour préparer des boissons, des liqueurs artisanales, de la crème glacée et des desserts. Le fruit est riche en vitamine C et en fibres.

Guaba
Au Costa Rica, le guaba est synonyme de chance. Lorsque quelqu’un est particulièrement chanceux, on l’appelle « Guabero ». L’arbre (le guaba n’est pas à confondre avec la goyave) peut atteindre des grandeurs de 15 mètres et produit de belles fleurs. Les gousses du fruit sont de tailles et de formes différentes, mais ont une écorce ligneuse qui contient des graines noires recouvertes d’une couche cotonneuse blanche de saveur délicate et sucrée. En raison de sa saveur et de sa texture, il est aussi connu sous le nom de « haricot à la crème glacée ». Les guabas sont généralement courants pendant la saison des pluies et servent souvent d’ingrédient dans les salades et la crème glacée. Ses graines sont souvent utilisées pour créer des bijoux, généralement des colliers ou des boucles d’oreilles, que l’on trouve dans les marchés artisanaux du Costa Rica. Le guaba est riche en vitamine C, en fibres et autres micronutriments.

Cas
Le cas est un petit fruit rond et vert que l’on trouve dans tout le Costa Rica. La peau est mince et la pulpe est charnue et juteuse. Le jus du cas, qui est fait du cas mûr, est acidulé, un peu comme le citron vert ou la limonade, mais il a sa propre saveur unique. C’est un aliment de base costaricain pendant le repas. Le cas est disponible toute l’année, mais il est le plus courant de novembre à août. Le cas est riche en vitamine C, en vitamine A, en fibres et en potassium.

Mamón Chino
Le mamón chino est un fruit rond exquis recouvert d’une peau rouge intense et brillante, protégée par des épines douces. L’arbre pousse en grappes et peut atteindre jusqu’à 20 mètres de hauteur. Le mamón chino se trouve ordinairement dans les régions méridionales du Costa Rica, où les petits et grands producteurs, notamment dans la région de Corredores, cultivent des fruits de haute qualité. La pulpe sucrée et juteuse est consommée à l’état frais et elle est l’ingrédient idéal pour la préparation de desserts, de salades et de boissons. Le mamón chino est une riche source de vitamine C, de vitamine A, de potassium, de fibres et d’autres composants bénéfiques pour la santé.

Pitahaya
Le pitahaya appartient à la famille des cactus, est originaire d’Amérique centrale et il est également connu sous le nom de fruit du dragon. La plante pousse dans des zones pierreuses et résiste à la sécheresse. Au Costa Rica, on la trouve dans les forêts tropicales sèches, principalement au nord de Puntarenas et de Guanacaste. On peut la trouver également dans certaines zones sèches de la Vallée centrale. Le fruit pitahaya est de forme ovale avec une surface rose vif et écailleuse. La pulpe est douce et translucide, avec de multiples petites graines noires minuscules, semblables à celles du raisin. La pulpe fraîche est un ingrédient courant dans les desserts, les boissons, les salades et la crème glacée. Sur le Colón costaricain, le pitahaya apparaît comme un symbole du patrimoine naturel du pays. Ce fruit, riche en vitamine C, en fer, en phosphore, en potassium et en fibres, est aussi une riche source d’antioxydants.

Pour les voyageurs souhaitant vivre une aventure culinaire qui éveille tous les sens, les étalages fruitiers en bord de route vous attendent et ont tout pour vous plaire au Costa Rica. Pour en savoir plus sur le tourisme au Costa Rica ou pour visiter le pays, consultez le site www.VisitCostaRica.com.

SOURCE: Costa Rica Tourism Board