Les noix et les fruits secs peuvent permettre d’améliorer la santé intestinale

Une étude récemment publiée dans The Journal of Nutrition s’est penchée sur l’impact de la consommation de noix sur la santé intestinale (microbiote intestinal humain). Les résultats ont montré que la consommation de noix (42 g/jour) a un effet sur le microbiote intestinal humain en augmentant le nombre de bactéries bénéfiques qui contribuent à une meilleure santé digestive[1].

La consommation d’amandes a aussi été associée à une meilleure santé des intestins (42 g/jour). En raison de leur teneur en acides gras insaturés, consommer des amandes peut engendrer des changements dans les microbes présents dans le tube digestif humain. On a observé que les « bonnes » graisses (acides gras insaturés) ont des propriétés antimicrobiennes qui peuvent permettre de réduire l’adhésion microbienne au mucus de l’intestin[2].

Il a aussi été démontré que la consommation de pruneaux peut aider à augmenter les bifidobactéries. Il est possible que cela soit dû à la teneur des pruneaux en fibres alimentaires et autres nutriments (sorbitol et autres composés phénoliques[3]).

Le tube digestif humain est l’un des sites de communautés microbiennes les plus densément peuplés, avec environ 1 014 micro-organismes, principalement des bactéries. Les communautés microbiennes contribuent à favoriser la santé par le biais de diverses fonctions, notamment des propriétés probiotiques qui peuvent réguler la composition du microbiote intestinal humain[4].


SOURCE:  International Nut and Dried Fruit Council

  1. Holscher, H. D., Guetterman, H. M., Swanson, K. S., An, R., Matthan, N. R., Lichtenstein, A. H., … & Baer, D. J. (2018). La consommation de noix modifie le microbiote intestinal, les acides biliaires secondaires dérivés de micro-organismes et les marqueurs de santé chez les adultes en bonne santé : un essai contrôlé randomisé. The Journal of nutrition, 148(6), 861-867.
  2. Holscher, H. D., Taylor, A. M., Swanson, K. S., Novotny, J. A., & Baer, D. J. (2018). La consommation et le traitement des amandes affectent la composition du microbiote intestinal des hommes et des femmes adultes en bonne santé : un essai contrôlé randomisé. Nutrients, 10(2), 126.
  3. Lever, E., Scott, S. M., Louis, P., Emery, P. W., & Whelan, K. (2018). L’effet des pruneaux sur les selles, le temps de transit intestinal et le microbiote intestinal : un essai contrôlé randomisé. Clinical Nutrition.
  4. Bamberger, C., Rossmeier, A., Lechner, K., Wu, L., Waldmann, E., Fischer, S., … & Parhofer, K. G. (2018). Une alimentation enrichie en noix a un effet sur le microbiome intestinal chez les sujets caucasiens en bonne santé : un essai contrôlé randomisé. Nutrients, 10(2), 244.

Articles similaires