Moisson Montréal lance sa campagne estivale La Faim des vacances

 Pour une troisième année consécutive, Moisson Montréal lance La Faim des vacances, qui se tiendra du 9 juillet au 11 août. Cette campagne estivale vise à rappeler que la faim ne prend pas de vacances en ce temps de l’année dédié au repos et aux festivités.

Durant l’été, plusieurs familles sur l’île de Montréal ont soudainement moins de ressources alimentaires à leur disposition, car elles ne peuvent plus bénéficier de l’aide alimentaire des écoles ou de divers programmes qui suspendent leurs activités pendant la saison estivale. Les organismes accrédités à Moisson Montréal sont alors très sollicités et nos réserves se vident rapidement.

« Des milliers de familles peinent à manger à leur faim alors qu’il y a tant de gaspillage alimentaire.  Joignez notre chantier de solidarité sociale, et faisons ensemble la différence pour ces jeunes dans le besoin », indique Monsieur Richard D. Daneau, directeur général de Moisson Montréal. On évalue à 39 000 le nombre de jeunes Montréalais âgés de 3 à 17 ans qui dépendent de l’aide alimentaire pour se nourrir. Afin de venir en aide à ces jeunes et à leurs familles, Moisson Montréal se donne l’objectif d’amasser 60 000 $ en un mois.

Parallèlement, Moisson Montréal se mobilise afin de fournir des collations ou des lunchs pendant huit semaines à 11 camps d’été situés dans des quartiers défavorisés de Montréal. Cela représente plus de 1 000 enfants à nourrir quotidiennement.

Comment faire la différence :

  • Faire un don monétaire via le site Web www.faimdesvacances.com. Un don d’un dollar voit sa portée s’accroître de façon significative et permet de distribuer plus de 15 $ de nourriture.
  • Participer à la journée texto le 24 juillet en textant Moisson au 20222 pour un don de 10 $.
  • Se rendre à La Ronde les 24 et 25 juillet et faire un don en argent de 15 $ ou un don de 6 denrées non périssables pour profiter d’un rabais de 40 % sur le prix du billet journalier (25 $ plus taxes).

Source: Moisson Montréal

Ce que vous pouvez lire ensuite