fbpx

Que faire si vous êtes victime d’une arnaque

Vous travaillez fort pour gagner votre argent, afin de pouvoir le dépenser à des choses qui vous tiennent à cœur – l’éducation de vos enfants, un voyage qu’on ne fait qu’une fois dans sa vie, ou un nouveau téléphone intelligent haut de gamme, par exemple. Cependant, il y a tous les jours des fraudeurs qui essaient d’escroquer votre argent en ligne, en personne, par la poste ou au téléphone. La meilleure chose à faire est de prendre des mesures pour vous protéger, mais si vous êtes victime d’une arnaque, voici ce que vous devriez faire :

Si vous vous êtes laissé duper et avez signé un contrat ou acheté un bien ou un service. Communiquez avec le bureau d’information aux consommateurs de votre province ou territoire. Vous pouvez aussi envisager d’obtenir l’aide d’un conseiller juridique indépendant pour connaître vos options. Il pourrait y avoir un délai de réflexion, ou vous pourriez être en mesure de négocier un remboursement.

Si votre information financière est compromise. Téléphonez immédiatement à votre institution financière afin qu’elle puisse bloquer vos comptes et limiter la perte d’argent. Les sociétés de cartes de crédit pourraient aussi être à même d’annuler une transaction si elles pensent que votre carte a été facturée de façon frauduleuse.

Si vous avez envoyé de l’argent à un fraudeur. Si vous avez fait un transfert électronique, communiquez immédiatement avec votre institution financière; si le transfert n’a pas encore été effectué, l’institution pourrait être à même de l’annuler. Si vous avez utilisé un service de transfert d’argent, communiquez immédiatement avec ce service; si vous agissez rapidement, la société pourrait être capable d’arrêter le transfert. Si vous avez envoyé un chèque, communiquez immédiatement avec votre institution financière; si le fraudeur n’a pas encore encaissé le chèque, votre institution pourrait être capable de l’annuler.

Si l’arnaque touche votre santé. Arrêtez immédiatement de prendre toute pilule ou substance dont vous doutez et consultez dès que possible un médecin ou un autre professionnel de la santé. Ne soyez pas gêné; expliquez-leur le traitement et apportez toutes les substances que vous avez reçues, y compris leur emballage, afin que ces professionnels de la santé puissent vous aider le mieux possible. Indiquez-leur aussi si vous avez arrêté un traitement que vous suiviez avant l’arnaque.

Signalez la fraude. Vous devriez toujours signaler l’arnaque aux autorités compétentes, qui pourraient être en mesure d’avertir les gens et de réduire le risque que cette arnaque se répande. Les meilleurs endroits pour signaler la fraude sont le Centre antifraude du Canada et le Bureau de la concurrence.

Pour obtenir plus de renseignements, consultez les sites www.bureaudelaconcurrence.gc.ca/fraude et www.antifraudcentre-centreantifraude.ca/.

L’édition Nouvelles

Ce que vous pouvez lire ensuite